Visiter l’Ouzbékistan, je l’ai fait ! Voici mon itinéraire

moi-boukhara

Je n’aurai jamais pensé un jour visiter l’Ouzbékistan. Cette destination de l’Asie centrale encore méconnue est incroyablement magnifique. Avant de vous donner chaque détails de mon séjour en Ouzbékistanen, je tiens d’abord à vous présenter l’itinéraire que j’ai suivi pendant ces 10 jours de voyage.

 

Faire un voyage en Ouzbékistan

Je vous rassure, il y a bien plus à dire que tout ce dont je vais vous raconter ci-dessous. Mais avant de vous parler de mon voyage en détails, je tiens à vous dire quelques mots à propos de cette perle de l’Orient.

L’Ouzbékistan, un pays en « stan » comme Kazakstan, Turkménistan, Tadjikistan, Afghanistan… c’est amusant ou cela fait peur ? Prenez-le comme vous voulez dans tous les cas moi j’y étais !

Avant de partir je ne connaissais vraiment rien de ce pays, je savais juste que l’Ouzbékistan se situe en Asie Centrale et que si l’on a déjà entendu parler de ce pays c’est bien pour Samarcande et la route de la Soie. Aujourd’hui, je peux vous en parler et dire que l’Ouzbékistan a beaucoup à nous offrir. Ses paysages de montagnes, de désert, ses lacs, ses sentiers, ses nomades... L’Ouzbékistan est un pays d’Asie centrale qui vous emmène à la rencontre de leur civilisation et hors des sentiers battus.

A travers mes prochains récits de voyage, je vous parlerai de l’histoire de la route de la Soie, des habitants et de leurs coutumes et tradition du moins de ce que j’ai pu voir et de la nature en Ouzbékistan.

Mon itinéraire de voyage en Ouzbékistan

Ce voyage n’était pas prévu dans mon planning, c’est en échangeant avec d’autres consoeurs et une agence de voyage sur mesure  que nous décidions de partir ensemble au mois de mars pour visiter l’Ouzbékistan en groupe. Au cours de nombreux échanges, l’agence a su adapter notre voyage en fonction de nos attentes, nous avons donc construit un voyage personnalisé plutôt un voyage sur mesure.

En plus des nombreuses visites de villes faisant partie de la fameuse Route de la Soie (itinéraire dit « classique »), nous arrivons à ce qu’on voulait faire en plus: aller dans les steppes, dans les villages et passer une nuit chez l’habitant.

Visiter l’Ouzbékistan avec un séjour à Tachkent

Tachkent, la plus grande ville d’Asie centrale ex-soviétique (2,5 millions d’habitants), ne reçoit pas beaucoup d’amour de la part de la communauté des voyageurs. Avec son urbanisme monumental et ses embouteillages interminables, Tachkent n’est pas à la hauteur de l’image de l’Ouzbékistan évoquée dans les brochures touristiques axées sur Boukhara, Samarcande et Khiva.

Cela laisse plus d’espace à ceux qui aiment sortir des sentiers battus, apprécier l’architecture soviétique et vouloir prendre le pouls de l’Ouzbékistan moderne. Ils se sentiront chez eux à Tachkent, comme tout le monde : Tachkent est, plus encore que le reste de l’Asie centrale, un grand creuset de nations et de cultures de toute l’Eurasie. Ajoutez à cela les nouvelles mosquées, la construction chic du dictateur et les pubs à bière artisanaux d’aujourd’hui, mélangez le tout avec les mausolées d’antan au final pour moi je peux dire que Tachkent est un endroit intéressant à visiter.

Rencontre à l’aéroport le matin et visite de Tachkent la journée

Nuit à Tachkent.

Jour 2
rue-tachkent
Une rue dans Tachkent

Matinée libre à Tachkent et vers midi transfert à l’aéroport national pour prendre un vol pour Ourguench.

Transfert à Khiva.
Promenade et nuit à Khiva.

Khiva, un incontournable pour visiter l’Ouzbékistan

À 500 km de Tachkent, de l’autre côté du désert, se trouve Khiva, une ville fascinante et bien conservée, dont les carreaux de faïence azurés scintillent au soleil de midi.

La ville était bien connue des Victoriens, qui étaient choqués par les récits sur la barbarie des dirigeants locaux, les Khans de Khorezm. Cependant, à l’intérieur des redoutables murs de la ville, une histoire parallèle d’érudition et d’étude, caractérisée par les merveilleuses médersas (ou madrassas) et mosquées, avec leurs motifs complexes de majolique, attend d’être découverte.

Autour de Khiva
Le bassin de la mer d’Aral, OuzbékistanNord-ouest de Khiva, à Nukus, les visiteurs peuvent être témoins des vestiges tragiques de la mer d’Aral, où les chalutiers rouillés sont isolés loin des eaux qui se retirent. Une visite dans cette région désolée contraste fortement avec le faste et la majesté qui règnent ailleurs dans le pays.


Visite de Khiva.

Route Khiva-Boukhara.
Arrivée en fin d’après midi et promenade au centre de la vielle ville.

Visiter en Ouzbékistan la ville la plus sainte d’Asie centrale: Boukhara

Ville la plus sainte d’Asie centrale, Boukhara (270 000 habitants) possède des bâtiments qui couvrent un millénaire d’histoire, et un vieux centre habité qui n’a probablement pas beaucoup changé en deux siècles. C’est l’un des meilleurs endroits d’Asie centrale pour avoir un aperçu du Turkestan pré-russe. La plus grande partie du centre est une réserve architecturale, pleine de madrassas, de minarets, d’une énorme forteresse royale et des vestiges d’un ancien complexe de marché. Les efforts de restauration du gouvernement ont été plus subtils et moins aveugles que dans la ville tape-à-l’œil de Samarkand, et les possibilités d’hébergement de la ville vont de plus en plus loin.

Que vous soyez attiré par l’Arche, la citadelle médiévale en briques de terre cuite de la ville, et l’histoire macabre de son Registan et de son zindan, ou par la beauté majestueuse de la mosquée Kalyon et des bâtiments de Lyabi Hauz qui se reflètent dans les eaux doucement mouvantes du réservoir, tout ce que vous voyez est un régal pour les yeux. Beaucoup de gens passeront, à juste titre, la totalité de leur séjour à errer dans les rues labyrinthiques de la vieille ville, savourant chaque vue, chaque son et chaque odeur.

Jour 5
forteresse-boukharaVisite de Boukhara.

Séjour dans les steppes de l’Ouzbékistan

Environ 75 % du territoire de l’Ouzbékistan est occupé par des déserts. Le désert de Kyzyl-Koum est le plus grand désert du territoire de l’Ouzbékistan. Kyzyl-Koum – a toujours le deuxième nom – les Sables rouges. La coloration rougeâtre est ici le résultat de l’altération et de l’ondulation des dépôts sableux de base. La surface du désert présente une pente générale douce du sud-est au nord-ouest, jusqu’à la côte de la mer d’Aral. C’est ici que se trouve l’endroit le plus sec de tout le pays et cette immensité de sable est l’un des déserts les plus populaires et les plus célèbres du monde entier.

Jour 6


Route vers le camp de yourtes dans la province Navoij et promenade dans la steppe, nuit sous la yourte.

Jour 7
Visite de Nourata, et route vers un village pour passer la nuit chez l’habitant

Samarcande, un incontournable à visiter en Ouzbékistan

Saviez-vous que l’une des villes les plus importantes au monde de tous les temps se trouvait précisément en Ouzbékistan ?

La ville de Samarcande est une légende vivante du monde. Avec son histoire qui remonte à plus de 2700 ans, c’est une ville qui existait à l’époque de la Rome antique et de Babylone.
En tant que capitale de l’un des plus grands empires, le monde n’a jamais vu, et encore aujourd’hui, Samarcande inspire et attire les gens du monde entier pour qu’ils voient sa beauté.

Même si Samarcande n’est pas la seule ville historique qui mérite d’être visitée en Ouzbékistan, c’est à coup sûr un excellent point de départ.

Jour 8
une-des-madrasas-samarcandeRoute pour Samarcande

Matinée libre à Samarcande et visite

Jour 9

train-samarcande-tachkentVisite de Samarcande.

Train en fin de journée pour Tachkent

Fin de séjour en Ouzbékistan

Jour 10
Vol retour pour la France ou la Belgique.

Informations pratiques pour visiter l’Ouzbékistan

Quand partir en Ouzbékistan ?

Quel est le meilleur moment pour visiter l’Ouzbékistan ? L’Ouzbékistan se visite le mieux au printemps et en automne (d’avril à mai et de septembre à début novembre). Pendant ces périodes, il fait généralement chaud et sec, et vous pouvez profiter de la chaleur de cette région désertique sans qu’il fasse trop chaud, comme cela peut être le cas pendant les mois d’été. Pour ma part, j’étais partie au mois de mars juste avant l’arrivée des touristes.

Décalage horaire

En hiver il faut compter 4 heures de décalage avec la France, en été, vous n’avez que 3 heures seulement. Après avoir passé 10 jours en Ouzbékistan, il m’a fallu seulement un week end pour récupérer alors que pour d’autres il leur faut une semaine complète 😀

Obtenir son Visa pour l’Ouzbékistan

visa-15-jours-rapidevisa-ouzbekistan
Visa de 15 jours avant le départ, pas encore tamponné 🙂

Pour visiter l’Ouzbékistan, il vous faut un visa d’entrée.

Vous pouvez obtenir votre visa:

  • en faisant la demande directement à l’ambassade de l’Ouzbékistan à Paris, sur ce même site vous aurez toutes les informations nécessaires quant aux différents visa selon votre pays d’origine car pour certains il vous faudra une invitation.
  • ou en faisant appel aux services d’une agence spécialisée dans l’obtention de visas à distance si vous ne pouvez pas vous déplacer. J’ai pour habitude de passer par www.rapidevisa.fr qui sont très professionnels et respectent les délais de livraison. Le visa d’entrée à l’ambassade coûte 70 euros pour 15 jours de séjour (80 euros pour 30 jours). À cela vous ajouter une trentaine d’euros de frais d’agence qui s’occupe de tout pour vous.

MISE A JOUR

Les citoyens français n’ont plus besoin d’obtenir un visa pour se rendre en Ouzbékistan. Le décret signé par le président le 4 octobre dernier est entré en vigueur le 5 octobre 2018. Le ressortissant français a droit à un séjour de 30 jours maximum.

Trouver les meilleurs prix de billets d’avion pour partir en Ouzbékistan

J’utilise Skyscanner qui permet d’afficher les prix des vols les moins cher de l’année, à découvrir ici.

Les hébergements en Ouzbékistan

jardin-jahongir
Jahongir B&B à Samarcande, voir sur booking.com

Il y a des hôtels et des chambres d’hôtes. Ceux sélectionnés par l’agence sont dans l’ensemble corrects avec un petit-déjeuner inclus. Au moment de rédiger ce billet je me souviens de quelques établissements qui m’ont particulièrement plu. Je vous parlerai de mes expériences prochainement.

Que manger en Ouzbékistan ?

Visiter l'Ouzbékistan pour découvrir sa cuisine
Visiter l’Ouzbékistan pour découvrir sa cuisine

Je vous prépare prochainement un article dédié à la cuisine locale ouzbèque en attendant sa sortie je dois vous dire que la cuisine locale est plutôt pas mal et pas mal grasse.
Si vous aimez la viande, le gras, les soupes et le riz, vous devriez apprécier cette cuisine. Le gras en Ouzbékistan c’est plus qu’un plat, c’est une religion ! Sinon on peut aussi manger des crudités en entrées.

Monnaie locale

sum-ouzbekAvant votre départ pour l’Ouzbékistan, vous ne trouverez pas de monnaie car les autorités interdisent de sortir du territoire du SOUM ouzbek quelque soit le montant.

Il vous faudra changer votre monnaie directement à l’aéroport ou dans des bureaux de changes à Tachkent. Il faut compter environ 1 euro = 3800 SOUM

Pour les duty free, il vous est conseillé de changer tous vos soum avant de partir du pays car même à l’aéroport vous ne pourrez pas payer en Sum mais en Euros.

Quelques chiffres pour se repérer:

une bouteille d’eau = entre 1500 et 2000 Soum
une bière locale 50cl = 3500 Soum
une soupe ouzbek = 9000 Soum
un repas simple (plat+boisson) = 13000 Soum

Quel budget pour un voyage en Ouzbékistan ?

Nous venons de voir ci-dessus quelques prix de dépense courante. Vous pouvez généralement retirer de l’argent liquide aux distributeurs automatiques en UZS ou en USD. La seule chose que je vous recommande est d’apporter quelques euros ou dollars américains en liquide, juste en guise de réserve. Pour un voyage de 10 jours, je vous recommande d’emporter 400 USD ou 350 € par personne en espèces en Ouzbékistan.

Combien ça coûte de voyager en Ouzbékistan ?

Voyager en Ouzbékistan n’est pas aussi bon marché qu’au Kirghizistan ou au Tadjikistan mais, néanmoins, c’est très abordable. Généralement : Hébergement économique : de 8 à 12 USD. Hôtels de moyenne gamme : de 30 ou 40 USD. Pour mon voyage nous étions dans des hôtels de moyenne gamme.

La langue locale

En Ouzbékistan on parle l’ouzbek mais dans les villes principales le russe est compris et parlé.

Durant votre voyage si vous savez ces mots ce sera un bon début:
  • Salom : Salut
  • Assalomu alaykum : Bonjour
  • Raxmat :  Merci
  • Meni ismim …: Je m’appelle …
  • Fransus: Le français

Pour la prononciation vous pouvez jeter un oeil sur ce site.

Connexion internet

mywebspot-ouzbekistan
Les hôtels sont équipés en wifi mais la connexion est lente surtout quand tout le monde est connecté en même temps. Pour avoir la connexion, il existe des cartes sim mais je crois que c’est un peu compliqué à recharger quand on ne connaît pas la langue locale.

Pour avoir internet en toute heure et de manière illimitée j’ai utilisé le boîtier wifi MyWebspot,  facile d’utilisation et qui me permettait également de partager la connexion avec mes consoeurs. Pour ne rien vous cacher, dans les zones reculées (villages et dans les steppes) il n’y a pas d’Internet. Dès lors que je revenais en ville, je pouvais à nouveau répondre à mes mails. 😄 Si vous voulez aussi partir connecté(e) vous pouvez passer commande ici.

Sécurité en Ouzbékistan

En général, pas un seul moment je me suis sentie en danger ou menacée. Avec toutes les caméras installées partout dans les villes et tous les officiers de police (surtout à Tachkent la capitale) je me suis sentie en sécurité. Le vol ou l’agression n’est pas dans la mentalité ouzbèque.

Il est évident que vous êtes responsable de vos affaires personnelles car quelques pickpockets existent tout de même. Enfin partez assuré en cas de pépin cela peut vous être utile, je vous parle de ce qu’il m’était arrivé en voyage et pourquoi j’avais choisi Chapka assurance lors de mon premier voyage en Asie.

Justificatifs d’hébergement

Veuillez à bien conserver vos justificatifs de séjour dans les établissements hôteliers (hôtels, B&B etc), ce sont des petits papiers que chaque hébergement vous délivre avec vos coordonnées et le numéro de votre passeport ainsi que les dates d’un séjour, suivis d’un tampon. Ils vous seront demandés avant de quitter le territoire à l’aéroport.

Visiter l’Ouzbékistan sans agence de voyage

Il est tout à fait possible de visiter l’Ouzbékistan sans agence, vous trouverez toutes les informations utiles pour préparer votre voyage dans le Petit Futé Ouzbékistan.

J’espère que ce premier billet vous aura donné envie de d’aller visiter l’Ouzbékistan et par la même occasion de découvrir mes récits de voyage.

Mon avis pour visiter l’Ouzbékistan

L’Ouzbékistan est vraiment un pays sûr à visiter – à part Tachkent, les villes sont toutes assez petites et ont une atmosphère tranquille et détendue, tandis que Tachkent a une énorme présence policière qui semble dissuader la petite criminalité. … En bref : voyager en Ouzbékistan en solitaire est certainement possible et peut être très enrichissant, chose que j’aimerais faire lors d’un prochain voyage dans ce pays d’Asie pour y découvrir d’autres trésors et merveilles.

Cependant, l’anglais n’est pas aussi répandu en Ouzbékistan qu’en Europe occidentale, et même en Russie. Cependant, de plus en plus de personnes, en particulier des jeunes, l’apprennent. Dans les villes et l’industrie du tourisme, vous trouverez des personnes qui parlent anglais mais ce n’est pas encore assez courant.

Ce que j’ai appris sur l’Ouzbékistan ?

Avec un voyage de ce genre, il n’y a pas de place pour faire du farniente ou des safaris. En revanche j’ai appris qui était Tamerlan, ce que sont des médersas, madrassas, des mausolées en Ouzbékistan…

Ce voyage organisé a permis de voir quelques-uns des plus beaux sites de l’Ouzbékistan, de faire connaissance avec les ouzbèkes, et de gouter à la cuisine locale. Je tiens à préciser que le guide local qui nous accompagnait est un guide francophone qui parle un très bon français.

L’alcool fait partie de la vie quotidienne de nombreuses personnes en Ouzbékistan – en particulier les Russes. Les Soviétiques ont introduit la vodka et d’autres boissons alcoolisées et aujourd’hui, elle fait partie de la culture ; seuls les musulmans les plus stricts s’abstiennent de boire de l’alcool. Les Ouzbeks ont une longue tradition de consommation d’alcool. D’ailleurs je n’ai jamais bu autant de vodka de ma vie, le guide en propose tous les jours.

Je tiens à remercier l’agence de voyage sur mesure Xuroson Tour et les consoeurs Kaouthare (Touristissimo), Claire (No mad land), Marion (Madame Voyage) ainsi que Kontact Communication pour ce blogtrip en partenariat. Et je remercie également les partenaires RapideVisa et My Webspot pour leur soutien.

14 Commentaires

  1. Claire

    03/04/2017
    • Rattana

      03/04/2017
  2. katou

    10/05/2017
    • Rattana

      10/05/2017
    • Rattana

      09/06/2017
  3. Ilhem

    24/06/2017
    • Rattana

      24/06/2017
      • ilhem

        03/07/2017
        • Rattana

          04/07/2017
  4. Daniel

    27/06/2017
    • Rattana

      30/06/2017
  5. Sara

    04/05/2019

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas visible et ne sera aucun communiquée à aucun tiers.