Récit de ma visite de Boukhara en Ouzbékistan, que voir et que faire ?

Catégories ASIE
Médersa Mir Arab

Me voilà arrivée, à Boukhara, on change totalement de décor. Prêt pour découvrir ma visite de Boukhara ? C’est parti !

Pour situer Boukhara

Boukhara est l’une des plus ancienne ville de l’Asie Centrale, elle se situe sur la route de la soie. Les habitantes s’appellent les boukhariotes, amusant je trouve 🙂

Tachkent et Khiva était déjà pas mal à visiter mais quand je suis arrivée en fin d’après-midi à Boukhara, j’ai été charmée.

Une fois avoir déposé mon sac à l’hôtel, nous sommes sortis découvrir les alentours. Bouhkara est une ville aux couleurs un peu « torchis » un peu comme Khiva mais elles n’ont pas les mêmes histoires.

Que faire à Boukhara et que voir ? Ma visite de Boukhara en une journée

Liab i Khaouz (Lyabi Hauz)

Bassin Liab-i-Khaouz
Bassin Liab-i-Khaouz

Le Liab i Khaouz est le lieu de vie et de convivialité au coeur de la vieille ville.

C’est l’un des rares bassins a avoir traversé les siècles depuis l’époque dorée de Boukhara, il y en avait une centaine avant.  Il est également l’un des plus grands de la ville: 45m de long et 36m de large.

A ce que l’on raconte son existence est dû à un caprice du Vizir qui voulait chasser une juive de la place. Il a donc creusé un canal sous sa maison qui céda à force de trop d’humidité, avec le temps c’est devenu un grand bassin. 😀

Aujourd’hui avec le développement du tourisme les takhtans ont été remplacés pour la plupart par des tables et des chaises pour les touristes. Les takhtans sont des espèces de grands lits en bois sur lesquels sont posés une table basse, les ouzbeks s’assoient en tailleur autour de cette table pour manger ou prendre le thé.

Vous observerez la vie locale de Boukhara, les ouzbek jouant aux dominos… Ce lieu est sans doute l’un de mes préférés de Boukhara. Etre avec les habitants, et échanger avec eux.

Déguster le thé de Boukhara

Thé aux épices de Boukhara
Thé aux épices de Boukhara

C’est un thé très épicé (comprenez riche en goûts et pas piquant) et unique en son genre: On peut le déguster au bassin Liab i Khaouz.

Comment faire ? Asseyez-vous, commandez le thé de Boukhara, et régalez-vous 🙂

Et quel goût ça a ? Le thé se compose de feuilles de thé de, curcuma, cardamone, de cannelle, de cumin, de mimosa et gingembre…c’est déjà pas mal non ? Un vrai délice…

Médersa Nadir Divan-Begi

Médersa Nadir Divan Begi
Médersa Nadir Divan Begi

A l’est de l’ensemble Liabi-Khaouz, la madrasa (ou médersa) Nadir Divan Divanbeg est remarquablement belle pour son entrée. On peut y distinguer deux immenses sémourgues (ou simorgh) qui ornent son portail. Ces oiseaux fantastiques au plumage bleu et vert tenant une biche dans leurs serres, s’envolent vers un dieu soleil qui n’est pas sans rappeler celui de la façade de la madrassa Chir Dor à Samarcande.

A l’intérieur vous y verrez les nombreuses cellules et quelques marchands 🙂

Madrassa Koukeldash

Enfants devant la médersa Koukeldash
Enfants devant la médersa Koukeldash

La médersa (ou madrassa) Koukeldash est la plus ancienne de la ville, datant du milieu du 16ème siècle et construite par Kulbaba Koukeldash. Elle se situe au nord de l’ensemble de l’ensemble Liab-i-Khaouz. Elle mesure 80m sur 60m et comprend 160 cellules sur 2 niveaux, ce qui fait d’elle la plus grande de la ville. A sa droite, s’élèvent d’autres mosquées et médersas.

Découvrir les suzanis

Broderie de suzani chez Rakhmon
Broderie de suzani chez Rakhmon

Nous avons découvert les suzanis chez la famille de Rakhmon. Qu’est ce qu’un suzani ? Un suzani c’est un type de broderie et de textile tribal décoratif d’Asie centrale. On en trouve en Ouzbékistan mais également dans les pays voisins comme au Tadjikistan et au Kazakhstan.

Ce soir là, on a rencontré la fille de Rakhmon qui nous a fait une démonstration de broderie de suzani. Un artisanat propre à l’Ouzbékistan car il était intéressant d’apprendre que les tissus sont teints avec des matériaux naturels. Les pelures d’oignons sont utilisés pour donner la couleur jaune-bronze, pour le rouge c’est la grenade qu’on utilise.

Une expérience à ne pas manquer d’autant plus qu’il est possible de dîner sur place (réservation nécessaire)

Suzani – Chez g
21, rue Levi-Babahanova – Boukhara

Minaret Kalyan

Minaret de Kalyan
Minaret de Kalyan

Le Kalyan (« le grand ») c’est le minaret de l’ensemble Kalon de la vieille ville qui comprend aussi une mosquée et une médersa toujours en activité. C’est le point le plus haut (46m) de l’ancienne Boukhara et il servait de tour de guet en cas de conflit.

Mausolée des Samanides

Mausolée des Samanides
Mausolée des Samanides

Le mausolée des Samanides ou tombeau d’Ismaïl est le tombeau Ismaïl 1er à Boukhara. Ce mausolée est assez ancien, construit vers 900. Je le trouve « joli » car il est différent des autres mausolées que j’ai pu voir dans mon voyage en Ouzbékistan, celui est de forme carré et surmonté d’une coupole, et construit de briques.

J’ai eu la chance de vivre une expérience extraordinaire: j’ai rencontré des femmes ouzbeks venues de Tachkent et m’ont invité à assister à leurs prières. Je me sentais un peu gênée en plus que je ne comprenais pas la langue mais je suis contente de l’avoir vécue.

Aller au marché local

Marché local Boukhara
Marché local Boukhara

Les marchés en général où je vais sont sales mais celui de Boukhara est très propre. Il est assez grand pour que je puisse découvrir un tas de produits. Ce qui m’a marqué c’est la classification bien rangé des stands par type de produits. D’un côté on va pouvoir découvrir les fruits et légumes, un peu plus loin les produits laitiers, puis d’un côté les épices et d’un autre côté les pains… Si vous êtes curieux, allez donc faire un tour pour sentir les produits frais 🙂

Mosquée Bolo Khaouz

Mosquée Bolo Khaouz
Mosquée Bolo Khaouz

Cette mosquée construite en 1712 est inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, elle a ses piliers ornés de stalactites. En s’y rendant, on peut voir un bassin au pied de l’escalier qui donna son nom à la mosquée.

A l’intérieur c’est magnifique…

L’ark, forteresse de l’Emir

Ark de Boukhara
Ark de Boukhara

La citadelle Ark date du 7ème siècle mais elle a été reconstruite et sa configuration actuelle date du 16ème siècle. Cette citadelle a servi de résidence aux émirs jusque 1920. A l’intérieur de la citadelle, il y a un musée que vous pouvez visiter ce n’est pas ce que j’ai préféré. Si vous avez un bon guide, il vous racontera les histoires de la citadelle et sur la grande place en face (Registan) où avaient lieu les châtiments et exécutions publiques.

Ouvert tous les jours de 9h à 19h30 sauf le mercredi. Musées ouverts jusqu’à 14h30. Entrée 2$ et 1,50$ pour la photo et vidéo.

Médersa d’Oulough Beg

Cette jolie médersa datant de 1417 est l’une des plus vastes d’Asie centrale. Oulough Beg , prince astronome de Samarcand, a davantage investi dans l’enseignement que dans la construction de mosquées et de mausolées à l’inverse de son grand-père Tamerlan. A visiter.

Po i kalyan (Poy Kalon)

Ensemble Poi Kalon
Ensemble Poi Kalon

Cet ensemble composé d’une mosquée, d’une médersa et d’un minaret est l’une des plus belles réussites architecturale du pays. Nous avons bien passé un petit moment sur place.

Ouvert tous les jours de 9h à 19h30 sauf mercredi. Musée jusqu’à 14h30; Entrée: 2$. Photo et vidéo 1,50$

Tchor minor

Tchor Minor
Tchor Minor

Un peu éloigné du centre ville. C’est par hasard que nous rencontrons le Tchor Minor. Notre guide Nasrullo n’a pas eu le temps de nous le montrer puisque nous avions pris les devants lors de notre quartier libre 😀

Le Tchor Minor (qui signifie 4 minarets) est un édifice du centre historique de Boukhara construit en 1807. C’est une médersa (madrassa) avec quatre tours couronnée chacune d’une coupole turquoise et qui symbolise une ville: La Mecque, Ourguentch, Termez et Denaou. Chaque tour est décorée de façon différente. Ces quatre tours marquaient l’entrée d’une madrassa mais elle n’existe plus aujourd’hui.

Ouvert tous les jours de 10h à 19h, Prix 4000 soums

Quartier juif

Conduits de gaz quartier juif à boukhara
Conduits de gaz quartier juif à boukhara

Notre guide nous a emmené dans le quartier juif au sud est du bassin Liab-i-Khaouz. Il y a une histoire sur la communauté juive de Boukhara mais je vous avouerai que je ne l’ai pas retenu car j’étais pas mal absorbée par les conduits de gaz que je trouve assez imposant dans toute la ville 😀

Mon avis sur Boukhara

Avis sur BoukharaJ’ai été impressionnée par l’architecture des medersas de Boukhara, un peu comme partout en Ouzbékistan 😀 Ce que j’ai adoré c’est le bassin Liab i Khaouz, car on peut voir dans ce lieu la vie locale tranquille des ouzbek de Boukhara. La fabrication des suzanis est impressionnante par la famille de chez Rakhmon. Si vous voulez ramener un souvenir ou offrir un cadeau à un de vos proches, les suzanis feront l’affaire, attention toutefois il existe différente taille et technique, le prix s’en ressent…

Mais le top de ma visite de Boukhara c’est la mosquée Bolo Hauz, un vrai chef d’oeuvre.

Pour finir, ne manquez pas d’aller dîner chez Rakhmon car c’est le meilleur plov que j’ai pu mangé durant mon séjour en Ouzbékistan.

Informations pratiques

Comment se rendre à Boukhara ?

De Khiva à Boukhara, notre guide et notre chauffeur nous ont emmené en voiture. Je ne pourrais pas vous dire quel était exactement le prix de l’aller.

En revanche il existe divers moyens pour se rendre à Boukhara

  • Vol Tachkent – Boukhara

Il dure 1h30, il y a seulement un à deux vols par jour.

  • De Tachkent et de Samarcand, des bus partent tous les jours en direction de Boukhara.

Trouver un vol pas cher pour Boukhara

Pour mon voyage en Ouzbékistan , j’avais pris un vol Bruxelles-Tachkent mais il existe des vols pour Bruxelles-Boukhara.

Voir les vols les moins chers:

Où manger à Boukhara ?

Plov chez Rakhmon
Plov chez Rakhmon

L’adresse que j’ai retenu pour manger un repas local de qualité est celle de chez Rakhmon au 21, rue Levi-Babahanova – Boukhara.

En même temps que vous contemplez les suzanis colorés aux murs, vous dégustez de bons plats locaux, crudités et « plov »  plat traditionnel ouzbek. Ce plat à base de riz se compose de carottes, de viande (mouton), ail, pois chiches, raisons secs et oeufs de caille. En nous rendant chez Rakhmon, on a pu assister à la préparation du plov, en plus des ingrédients cités ci-dessus il y a un assortiment d’épices comme le cumin, safran, coriandre, poivre  et graines de Bérberis. On utilise l’huile de coton ainsi que le gras de la queue de mouton pour obtenir le vrai goût du mouton pour les touristes c’est plutôt une huile blanche qui est utilisée dans les restaurants.

A vous parler du plov, je me rappelle encore de son goût… sachez qu’en fonction des régions il existe des recettes différentes 🙂

Où dormir à Boukhara ?

J’ai séjourné à l’hôtel B&B Hélène Oasis  pour deux nuits. Hélène est une française passionnée par Boukhara mais je ne l’ai pas rencontré. Elle a ouvert cet établissement pour accueillir les voyageurs qui souhaiteraient visiter Boukhara. La particularité des chambres d’hôtes est qu’au dessus de chaque porte, il y a le nom d’un personnage historique lié à l’Ouzbékistan et à l’Ouzbékistan.

J’en étais satisfaite car le service était top et le petit-déjeuner généreux, c’est l’une de mes meilleures adresses.

Pour découvrir d’autres adresses à Boukhara vous pouvez cliquer sur le bouton suivant:

Si vous cherchez le meilleur rapport qualité-prix je vous suggère ces hôtels à Boukhara car ce moteur de recherche compare les hôtels des sites Booking, Agoda, Expedia…
Si vous cherchez des informations plus précises pour votre voyage en Ouzbékistan sans passer par une agence, je vous conseille ce guide de voyage Petit Futé Ouzbékistan ou Lonely Planet.
Sinon pour partir avec une agence je vous recommande l’agence ci-dessous.

Voyage organisé par l’agence Xuroson Tour et Kontact Kommunication en partenariat. Les propos et les photos me sont propres.

Photo de couverture: Médersa Mir Arab

Qu’avez-vous pensé de ma visite de Boukhara ? Des questions ? Posez-les dans les commentaires ci-dessous.

Récit de ma visite de Boukhara en Ouzbékistan, que voir et que faire ?
5 (100%) 1 vote
Je me prénomme Rattana. Et je suis rien de plus que moi-même, me suivez-vous ? Un bout de femme qui aime rire, chanter, faire du sport, le web, le blogging et apprendre à parler un bon français pour savoir mieux l'écrire. A tout cela, je dirai que je suis éditrice de sites web, blogueuse voyages et lifestyle et il m'arrive parfois d'être rédactrice web freelance. Voir tous mes posts

3 commentaires sur “Récit de ma visite de Boukhara en Ouzbékistan, que voir et que faire ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *